Les mots de la fin

Pierre Roehrich


Juin 1961. Maurice passe ses derniers jours alité, dans sa maison. Son épouse veille sur lui. Une infirmière vient soir et matin lui donner des soins de confort. Ses trois enfants lui rendent visite.

Au fil des heures, les souvenirs défilent dans sa tête et dans les échanges avec ses proches. Il revoit ces moments avec d’autant plus d’acuité qu’il a noté quantité d’informations dans un genre de journal commencé en 1913.

Vie privée, vie professionnelle, quel sens trouver à son existence, bousculée par les deux conflits mondiaux?

A la démobilisation, en 1918, il se trouve sans travail. L’entreprise familiale, une école privée internationale, a été ruinée par la guerre. C’est dans des organisations internationales qu’il exercera ses activités: Bureau International du Travail (BIT/OIT), CICR, Service International de Recherches des personnes déplacées (SIR)…



«Bien installé dans mon lit après le passage de l’infirmière, je suis repris par mes pensées, mes questionnements. La pendule sonne neuf heures. Par la fenêtre ouverte sur le jardin me parvient le chant des oiseaux. Pourtant ces sons familiers ne me détournent pas de l’intense activité de réflexion qui domine l’emploi du temps qui me reste…»



Licencié ès lettres en histoire, l’auteur enseigne tout d’abord dans le Secondaire I vaudois.

Venu à Genève en 1978, il est professeur et doyen au Collège Sismondi. Il termine son parcours professionnel à la direction du département des affaires culturelles de la Ville de Genève.

20,49 CHF

Fiche technique

AuteurPierre Roehrich
TypeRomans
Format15x22
Nombre de pages174
ISBN9782940444342
eISBN9782940444359
TitreLes mots de la fin